News Séries

Seriesaddict.fr  par | Events | 1

Interview de Maimie McCoy (The Musketeers)

Interview de Maimie McCoy (The Musketeers) Maimie McCoy

SeriesAddict a rencontré Maimie McCoy, aka Milady dans The Musketeers, lors de son passage à Paris pour promouvoir la série. Retrouvez son interview !

A l'occasion du lancement de la saison 2 de The Musketeers ce soir sur BBC, nous vous proposons de découvrir notre interview de Maimie McCoy, aka Milady.


Qu'est-ce qui vous a séduit dans cette nouvelle version de The Musketeers signée BBC ?
J'ai lu le script lors d'une audition. C'est vraiment bizarre, parfois quand vous lisez pour un rôle, vous sentez que vous ferez tout votre possible pour l'avoir. J’ai adoré le scénario du premier épisode, j'ai trouvé que le rythme et l’énergie qui se dégageaient de l'écriture étaient vraiment excitants ! Je connaissais tout le monde mais en même temps, c'est comme si je les voyais pour la première fois. Et puis Milady est fascinante et intrigante. J'ai senti que ce rôle était le mien, que je pouvais faire quelque chose de différent avec elle, en trouvant une richesse qui n’a jamais été montrée jusque là, comme les fissures en-dessous de la surface du personnage.

Aviez-vous déjà lu le livre avant d'auditionner ?
Non, j'ai lu le livre quand j'ai décroché le rôle. Je ne l'avais jamais lu avant mais j'avais vu d'autres adaptations, mais le livre m'a toujours semblé trop grand !

Ce n'est pas la première fois que Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas sont adaptés. Selon vous, qu'est-ce qui différencie The Musketeers de toutes les autres adaptations ?
Ce que les gens aiment des Mousquetaires, ce sont les histoires de romance, d'aventure, d'action, de chevalerie et d'honneur. Nous avons apporté tout ça dans la série. Mais pour un public moderne, qui est plus sophistiqué, nous devons dépeindre quelque chose de réel, apporter plus de profondeur psychologique aux personnages. Tous ces personnages que nous aimons ou détestons sont plus tangibles. Que ce soit au niveau des couleurs, des tons, du cadre, de la musique, tout cela contribue à apporter du réalisme à la série.

D'ailleurs, quel est votre avis sur les adaptations de romans pour la télévision ou le cinéma ?
Adapter des livres pour la télévision, je pense que c'est un travail très intéressant. Il y a certains livres que j'ai lu que je n'aimerais pas voir à l'écran parce qu'ils ont été tellement fabuleux dans mon esprit... Mais ça demande une bonne équipe et un bon scénariste pour capturer l'essence et la force du livre pour jouer avec le format de l'écran. Par exemple, Gillian Flynn, l'auteur de Gone Girl, a écrit le script du film et elle ne s'est pas juste contentée de transposer son livre à l'écran, parce que très souvent ça ne marche pas. Je pense qu'adapter ce médium requiert un grand talent, ça ne fonctionne pas toujours mais pour nous si [rires] ! Je pense en tout cas [rires] !

Milady est une femme à la fois belle, mystérieuse et sans pitié. Où avez-vous puisé votre inspiration pour l'incarner ?
J'aime le procédé de création d’un personnage. Adrian Hodges, le créateur de The Musketeers, m'a dit de regarder Nikita de Luc Besson, parce qu'il y a des similitudes entre son histoire et celle de Milady : toutes les deux étaient pauvres, elles ont été maltraitées, endommagées... Et ensuite elles sont devenues ces machines à tuer ! C'était fabuleux, j'ai adoré comment Anne Parillaud a su capturer le côté sauvage et endommagé du personnage, tout en faisant ressentir au spectateur de l'empathie pour elle. Nikita a été une grande source d’inspiration pour jouer Milady.

Qu'est-ce que qui attend Milady dans cette seconde saison de The Musketeers ?
J'ai trouvé que son évolution entre la première et la seconde saison est brillante. D'ailleurs, ce que j’apprécie dans les séries, c'est que vous avez le temps de développer les personnages. Dans la saison 2, son parcours va prendre encore plus d'ampleur. Milady va être encore plus perdue que dans la première saison. Elle va devoir s'occuper d’elle, se demander pourquoi elle fait ce qu'elle fait. Je pense que la Milady que nous allons voir dans la seconde saison sera beaucoup plus instable que celle de la première saison.

Si vous deviez définir Milady en quelques mots, que diriez-vous à son sujet ?
C'est un vrai caméléon, ce qui signifie que je dois jouer plusieurs rôles avec elle. Elle a de nombreuses facettes et je ne m'ennuie jamais à l'interpréter. Son assurance et son audace sont parfois difficiles à jouer parce que c’est quelque chose que je n'ai pas naturellement, ce qui m'oblige à vraiment... Jouer [rires] ! Je dois travailler très dur [rires] ! Cette relation que j'ai avec Athos (Tom Burke) est brillante à jouer, ils ont tellement d'histoires d'ensemble, il y a cette tension et en même temps c'est douloureux et justement, c'est ce genre d'émotion que j'aime atteindre.

Savez-vous comment le public perçoit Milady ?
Les retours sont difficiles à obtenir. J'en ai de la part de ma famille et des mes amis, et comme je n'ai rien à voir avec Milady, ils trouvent ça plutôt amusant de me voir jouer quelqu'un de sombre et terrifiant [rires] ! Et puis il y a Twitter qui est intéressant : les gens commencent à la comprendre, aiment la détester, comme ça devrait être le cas des vilains.

Une saison 3 n'a pas encore été annoncée pour The Musketeers mais si la série est renouvelée, avez-vous déjà une petite idée de la direction que prendra l'histoire de votre personnage ?
La saison 3 n'a pas encore été confirmée mais nous avons déjà eu des discussions sur de potentielles choses qui pourraient arriver. Mais ce sont de petits détails, je ne peux pas encore en dire beaucoup à ce propos mais entre la saison 1 et la saison 2, Milady a connu une grosse évolution. Et j'espère qu’il y aura un grand arc scénaristique pour elle dans le futur ! Les relations continuent d'évoluer et c’est ce qu'il y a d'appréciable quand on fait une série, c'est qu’on a le temps de les approfondir et d'en créer des nouvelles.

Comment se passe le tournage de la série à Prague en République Tchèque ?
J'adore ce pays ! Il y a une richesse dans les paysages et les monuments dans lesquels nous avons pu tourner. Vous savez, ça fait quelques années qu'il y a des tournages de séries là-bas, donc les équipes avec qui nous travaillons sont vraiment brillantes et expérimentées. Et puis les gens ont un bon sens de l'humour. C'est amusant, détendu et très professionnel. Prague est très belle et c'est la ville qui se rapproche le plus de l'atmosphère du Paris que nous recherchions pour la série.

Lorsque vous n'êtes pas Milady, les gens vous reconnaissent dans la vie de tous les jours ?
Non, mais deux personnes m'ont reconnus : un m'a couru après dans un village [rires], un autre m'a aperçu dans un magasin alors que j'étais en train d’essayer des lunettes de soleil avec ma mère [rires] ! Mais personne ne me reconnaît, ce que j’apprécie, parce que je pense que les acteurs ne devraient pas l’être [rires] !

Malgré votre emploi du temps chargé, vous trouvez encore du temps pour regarder des séries par exemple ?
Oui ! Récemment j'ai regardé The Walking Dead, j'adore The Walking Dead, j'en suis un peu obsédée ! Vous connaissiez la série britannique The Fall ?

Oui, oui c'est cette série avec Gillian Anderson.
Oui, je trouve que The Fall est particulièrement réussie. Et j'aime aussi toutes les séries scandinaves, je n'en ai plus regardé depuis un moment mais j'adore Borgen, The Killing (Forbrydelsen) et c'est intéressant parce que ce sont des séries avec des personnages féminins principaux forts, c'est très européen. Il y a ces deux séries, The Walking Dead et aussi Boardwalk Empire.


La seconde saison de The Musketeers débutera ce soir sur BBC et la première saison sera très prochainement en France sur TMC.

Source : SeriesAddict

1 Commentaire

  • Carahiah
    Le 02/01/2015 à 20h08

    Merci pour cet article ! J'aurais raté le retour de la série sinon <3 !

Ajouter un commentaire







 Spoiler